Iconea Photo : dveloppement, tirage photo et autres produits photo

Galeries Pro
  • Dveloppement et tirages photos
  • crer des produits photos
  • Partager ses photos
  • Blog iconea photo

LA 20ième édition de la foire mondiale de la Photographie

Foire-photographie-paris-2016

Paris a toujours vécu au rythme de l’image, de la vidéo, du dessin, mais aussi de la photo. Paris se laisse prendre en photo, par les millions de touristes lui rendant visites chaque année. Car Paris aime se mettre en défis, s’exhiber, se montrer.

Pour la 20 ème édition de la foire mondiale de la photographie, la lumière du grand palais rehausse les centaines de clichés exposés sous la nef, laissant passer 60 000 visiteurs et 150 galeries pendant 4 jours. Sans conteste, cet événement est la plus importante foire du monde entièrement consacrée à la photographie. Le visiteur se balade entre un rassemblement de belles et précieuses images avec pour cette année 2016 : 1255 artistes et 153 galeries

D’une exposition à l’art photographique

Dans les allées, tous les grands maîtres étaient présents. A commencer par les Américains, stars de cette édition, représentés par des « petits jeunes » comme : Ansel Adams, Alfred Stieglitz, Tom Arndt, Richard Avedon, Lewis Baltz, Cecil Beaton, Erwin Blumenfeld, Bill Brandt, Julia Margaret Cameron, Bruce Davidson, Robert Frank, … Les Européens n’étaient pas en reste avec des pièces de Josef Sudek, Alber Renger-Patzsch, Man Ray, Roger Fenton, Rudolf Koppitz…

Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs dans cette 20e édition. Iconea a une préférence pour Omar Victor Diop qui transforme la 41e Carte blanche de Pernod Ricard en une grande fête de couleurs : c’est une ode explosive et fraîche à l’amitié entre les peuples, les continents, les générations, l’art et les affaires….

Vous retrouverez sont travail sur cette video.

A l’occasion de cet événement, un tour de table a permis de mettre en avant les enjeux futurs d’une discipline tiraillée entre une pratique massive et populaire, et un marché qui glorifie le passé.

Que faut-il en conclure ? Que ce sont donc plutôt les œuvres anciennes qui se vendent aujourd’hui ? Pour beaucoup de personnes, ce qui se vend aujourd’hui, c’est d’abord la photographie d’hier (et d’avant hier) et celle qui se revendique de demain.

L’acte photographique reste plus que jamais révélateur de l’expression d’une époque, mais sa globalisation, rabat les cartes et change la donne, dans l’offre comme dans sa banalisation.

Avec une circulation mondialisée permettant de connaître un nombre croissant de photographes, internet fabrique aussi d’illusoires célébrités, tout à coup consacrées par un effet de mode, mais que l’on oublie aussi vite pour passer à la suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *