Iconea Photo : dveloppement, tirage photo et autres produits photo

Galeries Pro
  • Dveloppement et tirages photos
  • crer des produits photos
  • Partager ses photos
  • Blog iconea photo

Tutoriel photo pour prendre un feu d’artifice

fireworks

 

De 675, où les soldats grecs utilisèrent le feu grégeois au cours du siège de Constantinople pour épouvanter les sarrasins.

C’est au début du XIV ème siècle que le moine allemand Berthold Schwartz redécouvre la poudre noire. Il a fallu attendre 1612 pour que les feux d’artifice soient à la mode et cela grâce au mariage de Louis XIII que le premier plus grand feu d’artifice fut tiré.
En 1739, pendant le mariage de Louise-Elisabeth, fille Ainée de Louis XV avec Dom Filipe d’Espagne, les Frères Ruggieri donnent l’un des plus beaux spectacle pyrotechnique du moment au château de Versailles. Une chose est sûre, ils ne cherchaient pas à les prendre en photos au contraire d’aujourd’hui.

C’est pour cette raison qu’Iconea va vous donner des conseils pour ne pas louper le moment venu.

De l’explosion à la technique

Soyons d’accord sur un point, les photos de nuit ne sont jamais simples à réaliser. La raison est simple : quiconque s’est essayé à prendre des photos la nuit a pu constater que ces photos nocturne ont une fâcheuse tendance à être floues !

Mais pourquoi donc ? Petit rappel technique : pour faire une photo correcte, il faut suffisamment de lumière pour que l’on y voit clair (en d’autres termes, pour que la photo soit suffisamment exposée). Or la nuit il y a peu de lumière : pour capturer assez de lumière, on a besoin d’un temps de pose assez long.

L’élément à avoir prêt de soi : le trépied. Il permettra à votre boitier d’être parfaitement stable pendant l’action (n’hésitez pas à utiliser, en complément, le retardateur, pour éviter les vibrations produites par l’appui sur le déclencheur). En dehors de cela, aucun matériel précis n’est requis.
Si vous disposez d’un appareil de type reflex à objectif interchangeable, nous vous conseillons d’opter pour une focale moyenne : en règle générale, évitez le grand angle qui a tendance à rendre les éclairs lumineux trop lointains (sauf si vous voulez intégrer des bâtiments ou un paysage à la composition), mais aussi les téléobjectifs trop longs qui vous empêcheront de cadrer correctement. Une longueur focale de 50mm est ainsi un bon compromis.

Se placer correctement

Nous vous conseillons de vous poser dans un endroit dégagé: le feu d’artifice se voit de loin. Une exception à cette préconisation : si le feu d’artifice est tiré au bord d’un plan d’eau, arrangez-vous pour être présent en avance afin d’être aux premières loges.

Règle de base, qui prévaut généralement en photo de nuit : n’utilisez pas de flash !
Vous allez constater que les autofocus des appareils photo ne sont pas très à l’aise avec la pénombre, la fumée des feux et les lumières très changeantes d’un feu d’artifice. Tentez tout de même d’utiliser l’autofocus en sélectionnant un collimateur précis et en mettant au point sur un pétard en train d’exploser. Si vous n’y parvenez pas, passez en mise au point manuelle et faites la mise au point à l’infini : en tout état de cause, vous ne serez pas loin du compte !
Un paramètre important à prendre en compte est la sensibilité du capteur ou de la pellicule. Pour obtenir une image propre et sans grain : réglez là à 100 ISO. Pour obtenir un rendu optimal, choisissez un temps d’exposition (vitesse d’obturation) de 3 à 10 secondes. En dessous, votre photo sera terne et figée. Au delà, vous risquez d’obtenir un amas lumineux

Jets, chandelles romaines, bombes peu importe vous savez tous les prendre en photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *