Iconea Photo : dveloppement, tirage photo et autres produits photo

Galeries Pro
  • Dveloppement et tirages photos
  • crer des produits photos
  • Partager ses photos
  • Blog iconea photo

Tutoriel photo pour prendre un feu d’artifice

fireworks

 

De 675, où les soldats grecs utilisèrent le feu grégeois au cours du siège de Constantinople pour épouvanter les sarrasins.

C’est au début du XIV ème siècle que le moine allemand Berthold Schwartz redécouvre la poudre noire. Il a fallu attendre 1612 pour que les feux d’artifice soient à la mode et cela grâce au mariage de Louis XIII que le premier plus grand feu d’artifice fut tiré.
En 1739, pendant le mariage de Louise-Elisabeth, fille Ainée de Louis XV avec Dom Filipe d’Espagne, les Frères Ruggieri donnent l’un des plus beaux spectacle pyrotechnique du moment au château de Versailles. Une chose est sûre, ils ne cherchaient pas à les prendre en photos au contraire d’aujourd’hui.

C’est pour cette raison qu’Iconea va vous donner des conseils pour ne pas louper le moment venu.

De l’explosion à la technique

Soyons d’accord sur un point, les photos de nuit ne sont jamais simples à réaliser. La raison est simple : quiconque s’est essayé à prendre des photos la nuit a pu constater que ces photos nocturne ont une fâcheuse tendance à être floues !

Mais pourquoi donc ? Petit rappel technique : pour faire une photo correcte, il faut suffisamment de lumière pour que l’on y voit clair (en d’autres termes, pour que la photo soit suffisamment exposée). Or la nuit il y a peu de lumière : pour capturer assez de lumière, on a besoin d’un temps de pose assez long.

L’élément à avoir prêt de soi : le trépied. Il permettra à votre boitier d’être parfaitement stable pendant l’action (n’hésitez pas à utiliser, en complément, le retardateur, pour éviter les vibrations produites par l’appui sur le déclencheur). En dehors de cela, aucun matériel précis n’est requis.
Si vous disposez d’un appareil de type reflex à objectif interchangeable, nous vous conseillons d’opter pour une focale moyenne : en règle générale, évitez le grand angle qui a tendance à rendre les éclairs lumineux trop lointains (sauf si vous voulez intégrer des bâtiments ou un paysage à la composition), mais aussi les téléobjectifs trop longs qui vous empêcheront de cadrer correctement. Une longueur focale de 50mm est ainsi un bon compromis.

Se placer correctement

Nous vous conseillons de vous poser dans un endroit dégagé: le feu d’artifice se voit de loin. Une exception à cette préconisation : si le feu d’artifice est tiré au bord d’un plan d’eau, arrangez-vous pour être présent en avance afin d’être aux premières loges.

Règle de base, qui prévaut généralement en photo de nuit : n’utilisez pas de flash !
Vous allez constater que les autofocus des appareils photo ne sont pas très à l’aise avec la pénombre, la fumée des feux et les lumières très changeantes d’un feu d’artifice. Tentez tout de même d’utiliser l’autofocus en sélectionnant un collimateur précis et en mettant au point sur un pétard en train d’exploser. Si vous n’y parvenez pas, passez en mise au point manuelle et faites la mise au point à l’infini : en tout état de cause, vous ne serez pas loin du compte !
Un paramètre important à prendre en compte est la sensibilité du capteur ou de la pellicule. Pour obtenir une image propre et sans grain : réglez là à 100 ISO. Pour obtenir un rendu optimal, choisissez un temps d’exposition (vitesse d’obturation) de 3 à 10 secondes. En dessous, votre photo sera terne et figée. Au delà, vous risquez d’obtenir un amas lumineux

Jets, chandelles romaines, bombes peu importe vous savez tous les prendre en photo

Tutoriel pour prendre les illuminations de Noël en photo

illumination-Xmas

Cette année, la ville de Lyon s’est de nouveau parée pour la Fête des Lumières. Des milliers de touristes accourent vers cette féerie éphémère, puisque l’événement ne dure pas plus de quatre nuits. Le traditionnel arbre de Noël du Rockefeller Center a été dévoilé mercredi soir devant un parterre de spectateurs éblouis pour cette 84ème cérémonie. Les 2,2 kilomètres de la plus belle avenue du monde seront illuminés jusqu’au 8 janvier 2017 avec pas moins d’un million de points d’éclairage….

Quel est le lien entre ces trois lieux ? La lumière ! les illuminations de Noël, ce moment féerique que nous partageons volontiers en famille.

Mais il arrive le moment de la photo, où la prise de vue s’impose, voici donc les conseils d’Iconea pour prendre le maximum de photos de ces instants précieux.

De la magie des lumières de Noël à la photographie

Rassurez-vous, nul besoin d’avoir un appareil photo dernier cri pour photographier les lumières de Noël. Vous aurez juste besoin de choisir des vitesses d’obturation plutôt lentes, de l’ordre de quelques secondes, le trépied est donc le seul accessoire vraiment indispensable afin de rester parfaitement immobile si longtemps.

Nous précisons qu’avec un trépied, il n’est pas nécessaire de choisir des ISOs élevés, et vous pouvez même rester à des valeurs assez basses comme 200 ISO par exemple.

Le plus important par la suite est de pouvoir débrayer le mode automatique de votre appareil et choisir des réglages manuels. Rappelons que vous êtes sur trépied, donc mettez votre appareil en priorité ouverture et la vitesse d’obturation sera calculée automatiquement.

Si vous préférez photographier votre conjoint qui boit son vin chaud ou un arbre de Noël au loin, vous allez pouvoir choisir une grande ouverture pour avoir une faible profondeur de champ et rendre votre fond plus ou moins flou. A l’inverse, en fermant le diaphragme, vous allez obtenir du flare sur les lumières lointaines.

Bien entendu, le flash est à proscrire.

Du trépied à main levée

A l’opposé du trépied, vous pouvez photographier à main levée. Dans ce cas, Iconea vous conseille d’utiliser des focales fixes lumineuses comme un 50mm f/1.8 ou un 35mm f/1.8 (voire f/1.4 si vous faites souvent de photos dans des conditions lumineuses difficiles).

Ici, à l’opposé de la photo sur trépied, vous allez devoir monter vos ISOs pour augmenter la sensibilité de votre capteur, car les lumières de Noël sont lumineuses, mais souvent la pénombre règne aux alentours. Si votre boîtier vous le permet, essayez de monter à ISO 1600, mettez votre appareil en mode manuel priorité ouverture et tentez de prendre une photo avec la plus grande ouverture.
Si votre vitesse d’obturation est aux alentours de 1/30 ou 1/50 c’est parfait puisque cela correspond à peu près à la vitesse nécessaire pour limiter le flou de bougé sur un 50mm.

Et si la clé d’une photo réussie était de choisir la bonne heure ? La lumière de la fin de journée où les teintes de bleues sont nombreuses….

N’oubliez pas, de la lumière d’accord, mais sans flash !

illumination-Xmas-2

Comment photographier la lune?

les-plus-belles-photos-de-la-super-lune

La lune, que dire de cette planète que tout le monde connait ? les noctambules la côtoient, les astronautes essayent de la reconquérir, les peintres la dessinent, les astrophysiciens l’étudient à une époque où le rêve du premier pas sur la lune n’existe plus, puisque Armstrong a relevé cet exploit.

De la lune à la photo

Si les smartphones étaient présent, Armstrong aurait-il pris un selfie sur la lune ? aurait-il pu réellement prouver grâce à une photo de meilleure qualité que cette expédition n’était pas truquée comme le dénonce certaines personnes ?

Même si aujourd’hui photoshop permet d’arranger la réalité, d’améliorer une photo, des photographes s’efforcent de chercher les meilleures astuces pour photographier la lune.Nous allons vous en dévoiler quelques une.

De la photo à la lune

De la Bretagne à l’Acropole d’Athènes, la « super lune » a offert un magnifique spectacle inédit depuis près de 70 ans le lundi 14 novembre , une chose est sûre les photographes connaissaient les astuces pour prendre en photo la lune. Rassurez-vous, avec un simple appareil photo muni d’un télé objectif correct, il est possible d’obtenir des clichés de la lune d’une bonne qualité
Le secret se trouve donc dans l’optique, idéalement il faut avoir une longue focale : 100mm, 200mm, 300mm, voire 500mm, plus votre focale sera longue, plus vous pourrez voir la lune de près, et en faire un portrait serré.

Pour éviter le « flou de bougé » qui est dû à un mouvement axial (des petits mouvements dans un même plan autour d’un axe). Il faut bien-sur penser au trépied mais aussi respecter une règle « commune » en photographie, il faut que le nombre x du diviseur de la fraction qui représente le temps d’exposition (1/x seconde) soit au moins égal à la longueur focale.
Ex : 35mm = 1/35s ; 50mm = 1/50s ; 150mm = 1/150s ; 400mm = 1/400s ; 600mm = 1/600s ; etc ….

De la technique à l’art

Si votre photo est trop sombre, la lune va se retrouver toute grise, sur un fond noir. Votre photo sera donc terne et moins intéressante.
Si la lune est sur-exposée, elle deviendra toute blanche et sans relief. Veillez à ce que les cratères et les tâches de la lune soient visibles. Il faut conserver de « la matière » pour que votre photo ait du corps, du relief, de la profondeur.

Pour prendre en photo la lune, on peut utiliser une sensibilité faible (100 ou 200 ISO), une ouverture faible également (par exemple f/5,6) et se placer pour commencer en mode priorité ouverture. Il faut ensuite choisir d’utiliser la mesure spot, qui réglera l’exposition par rapport à la luminosité du point central

Le mieux est d’avoir une télécommande ou un retardateur, sinon il suffit de régler votre appareil sur retardateur. Par exemple à 5 ou 10 secondes. De cette manière, votre appareil aura quelques secondes pour se stabiliser entre le moment où vous appuierez sur le bouton et le déclenchement de la prise de vue.

Pour commencer, il faut prendre une série de clichés de la lune avec la même exposition ( prendre une rafale d’une dizaine d’images en mode manuel ).

Le logiciel post-traitement est plus que jamais d’actualité puisqu’il permet de retoucher les contrastes et surtout la netteté.

Des réglages pour une belle photo

Une fois recadrées et traitées de la même manière, les photos sont assez ressemblantes. Mais leurs petites différences vont permettre d’obtenir une image bien meilleure. Exportez ces images avec une résolution supérieure (pas plus de deux fois plus), après les avoir recadrées et avoir ajusté la netteté.

Alignez finement les images entre elles. Même en ayant mis votre appareil sur un pied, il y a de grandes chances pour que les images ne soient pas alignées au pixel près. Pour réaliser l’alignement, il y a deux solutions : manuellement ou de manière automatique. Les logiciels Hugin et Autopano pro permettent de réaliser des panoramas en recombinant plusieurs images. Il est possible de les utiliser de manière détournée pour aligner des images.
Vous pourrez accentuer les contrastes, ajouter un peu de clarté (autour de 10 ou 20 dans Lightroom), et surtout renforcer la netteté de la lune.

Si vous êtes en ville et que la pollution lumineuse rend le ciel tout jaunâtre voire orangé, vous pourrez également modifier balance des blancs afin de refroidir la température de couleurs et tendre davantage vers un bleu nuit.

Il faudra maintenant attendre décembre 2017 pour pouvoir photographier la prochaine super-lune, pour le moment entrainez vous à prendre en photo la lune !

Conseils pour bien prendre des photos d’architecture

C’est déjà les vacances et c’est également le moment de sortir votre appareil.

Lorsque vous découvrez une nouvelle ville, vous avez plutôt tendance à faire les attractions touristiques qui sont pour la plupart des chefs d’œuvre architecturaux.

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir quelques conseils pour bien prendre des photos d’architecture.

Structure de Baltard, 2 décembre 1968. © Atelier Robert Doisneau

  • Peu de contraste

Si le beau temps n’est pas au rdv, ne vous inquiétez pas c’est parfait pour le photographie d’architecture.

Avec un ciel gris et très peu de lumière, vous allez pouvoir capturer des détails que vous n’auriez pas pu obtenir s’il avait fait beau.

  • La perspective

La plupart des édifices architecturaux sont très grands, pensez à contrôler la perspective.

En effet, ne photographiez pas qu’en contre-plongée sauf si vous souhaitez montrer l’immensité de l’édifice, mais photographiez aussi avec une focale plus longue.

  • De la lumière sur le coté

Si toutefois il y a une grande luminosité, vous pouvez jouer dessus en photographiant des scènes avec la lumière venant du coté. Cela donnera de la texture et du relief à ce que vous photographiez.

  • Beaucoup de motifs

L’architecture est considérée comme le 1er art, ce qui fait que vous allez observer beaucoup de motifs différents que vous allez pouvoir utiliser pour vos photos.

  • Pas de photos cartes postales

Sauf si vous souhaitez faire la même photo que des millions d’autres personnes, pensez à regarder votre monument d’un autre point de vue. Pensez à un plan inhabituel, une vision extraordinaire.

  • Les statues et les fontaines

Ne vous focalisez pas uniquement sur les monuments. Généralement, ce qui entoure ces monuments est tout aussi beau. A Porto par exemple, il y a de très belles fontaines en face de magnifiques églises.

  • Noir & blanc

Une fois rentré chez vous, si vous remarquez des photos avec beaucoup de texture, en les passant en noir et blanc vous accentuerez cet effet.

  • Le trépied votre allié

Si vous souhaitez faire des photos à l’intérieur des monuments, privilégiez le trépied afin d’avoir une longue exposition qui couvrira le manque de lumière.

Vous avez d’autres conseils pour faire de la photographie d’architecture ? Partagez dès maintenant votre expérience avec les internautes en laissant un commentaire ci-dessous.

Conseils pour bien photographier les hommes

Vous adorez prendre des portraits, voici nos huit conseils pour bien photographier les hommes.

conseils-photo-photographier-hommes-pin-512988213787891266

  • Ayez une conversation avec le sujet

Afin de ne pas avoir une photo où la personne que vous photographiez ait la tête de quelqu’un qui se dit que c’est bien le dernier endroit au monde où il voudrait être actuellement. Ce que nous vous conseillons, c’est de l’inclure dans le processus, lui faire part de ce que vous voulez transmettre à travers votre portrait, et lui demander s’il a des choses qu’il veut mettre en avant.

  • Mettez-les à l’aise

Comme tous les sujets dont vous souhaitez faire le portrait, il faut les mettre à l’aise, alors rassurez votre sujet.

Cela peut également passer par les habits que vous souhaitez le voir porter, optez plutôt pour des vêtements dans lesquels il se sent à l’aise.

  • Le pourquoi

Tout comme vous avez pris en compte ses peurs avec les deux premiers conseils, prenez aussi en compte le « pourquoi » votre sujet souhaite faire ce shooting photo. Pourquoi a-t-il besoin de cette photo ? Est-ce dans un but professionnel ? De même, s’il fait une photo avec un membre de sa famille, posez-lui des questions sur sa famille, cela vous donnera peut être des idées de mise en situation.

  • Shooting debout ?

Pour la plupart des gens, rester debout face à un appareil photo lors d’un shooting les met plutôt mal à l’aise, proposer leur alors de se poser contre une voiture, un mur ou toutes autres surfaces verticales.

  • Minimiser les défauts

Il se peut que votre sujet est un double menton, un grand nez… Pour éviter de les faire ressortir, il faut prendre une photo en hauteur et demander à votre sujet de se pencher légèrement en avant. S’il est assis, demandez-lui de poser ses bras sur ses cuisses ; ses genoux doivent faire un angle de 45 degrés.

  • Les mains

Parfois, ce qui bloque lors des portraits, c’est que votre sujet ne sait pas quoi faire de ses mains et les laisse ballantes et cela rend le portrait bizarre. Il peut par exemple les mettre dans ses poches, les croiser ou tenir quelque chose.

  • Le contexte

Pour avoir une photo réussie d’un homme, il faut mettre son sujet en confiance et quoi de plus simple que de le mettre dans son élément (au travail ou pendant qu’il pratique son hobby). Par exemple, si votre sujet est guitariste, prenez-le en photo avec sa guitare préférée, si c’est un cordon bleu, prenez-le lorsqu’il cuisine.

  • Post-production

Une fois le shooting photo fini, le travail ne s’arrête pas là. En effet, il y a tout le travail derrière car votre sujet vous dira sûrement sur un ton humoristique « pouvez-vous me faire perdre 10 kilos avec Photoshop », mais il le pensera au moins à 50%. Il ne voudra sans doute pas laisser apparaître ses rides sur un portrait de famille. A vous de supprimer quelques défauts sur les photos sans pour autant les faire ressembler à quelqu’un de complètement différent, il faut garder l’authenticité du portrait 😉

Vous avez d’autres conseils pour bien photographier les hommes ? Partagez dès maintenant votre expérience avec les internautes en laissant un commentaire ci-dessous.

Conseils pour devenir photographe nature

Le soleil pointe enfin le bout de son nez, c’est le moment de mettre à l’honneur notre chère Mère Nature.

Voici nos huit astuces pour photographier la nature :

  • L’Amour de votre sujet

Plus vous allez aimer le sujet que vous allez photographier, plus il sera facile pour vous de le rendre beau.

Les photographes qui prennent des photos de la nature, restent de longues heures dehors, il faut donc que pour vous cela ne soit pas un calvaire.

La passion est le moteur de l’action, alors soyez passionné de la beauté que nous offre la nature et partagez cette passion.

  • Soyez différent

Ce n’est pas les photos de nature ou d’animaux qui manquent sur le web ou dans les galeries, alors proposez un regard différent.

Vous pouvez par exemple ne prendre que des clichés d’écureuils ou d’une certaines espèces d’animaux.

  • Soyez Audacieux

La nature a ses propres règles et il faudra surement vous y plier si vous voulez faire de superbes clichés.

Par exemple, les aurores boréales sont difficiles à prévoir et à suivre, il faudra donc peut être vous lever à 2h du matin et parcourir plusieurs kilomètres pour avoir peut être la chance d’en voir une.

  • Respectez la nature

Si vous êtes passionné par la nature, vous comprendrez toute l’importance de la respecter.

Il faut avoir une approche éthique surtout lorsque vous photographiez des animaux, aucune de vos photos ne devraient porter atteinte au bien-être de l’animal.

  • Le but

Pensez aux personnes qui regarderont vos photos, vous voulez qu’elles se sentent comment ?

C’est facile de cliquer sur le déclencheur de votre appareil après avoir attendu 3 heures qu’un cerf daigne sortir des bois mais pensez à l’arrière plan de la scène et à ce que vous voulez faire ressentir.

  • Utilisez différents objectifs

Dans la photographie, il est toujours bon de changer la manière habituelle dont on travaille, cela permet de donner du renouveau, un autre angle de vie et un tas de nouveaux clichés.

  • Planifiez

On aura de cesse de le dire mais il faut planifier vos sorties photos même si la nature est imprévisible.

Restez à l’endroit où vous avez décidé d’aller cela vous permettra de remarquer et d’étudier la nature qui l’entoure et d’en tirer de beaux clichés.

  • Jouez avec les différentes échelles

Sur vos photos, il est important de jouer avec les échelles pour exprimer la grandeur de la nature que vous avez devant vous.

Par exemple, si vous prenez en photo une pyramide, pensez à prendre en même temps des touristes sur des chameaux devant, cela permettra aux personnes qui vont voir la photo d’avoir une échelle et de comprendre à quel point les pyramides sont grandes.

Vous avez d’autres conseils pour faire de la photographie de la nature ? Partagez dès maintenant votre expérience avec les internautes en laissant un commentaire ci-dessous.

Conseils pour faire de la photographie culinaire en voyage

Vous allez bientôt partir en vacances ?

Voici quelques astuces pour faire de la photographie culinaire en voyage.

conseil-photo-food-photography-271412315019523288

  • N’attendez pas

Cela vous paraît peut être évident mais il faut photographier votre nourriture quand elle vous est servie car si vous attendez ne serait-ce qu’un petit peu, le rendu ne donnera pas quelque chose de « frais ».

  • N’hésitez pas à gouter

Une fois que vous avez pris la photo de votre assiette fraichement arrivée, vous pouvez tout aussi bien prendre des photos au fur et à mesure de votre dégustation, de façon à « tout » montrer (intérieur/extérieur de la nourriture).

  • Pas de flash

La plupart des gens ont tendance à utiliser le flash pour photographier leur assiette. Préférez plutôt la lumière naturelle, cela vous permettra de garder les magnifiques couleurs des fruits et légumes de saison.

  • Simplicité

Comme pour les photos culinaires que vous faites en studio, le roi de la photo doit toujours être le plat. Restez donc simple quand à la mise en place du plat que vous souhaitez photographier.

  • Le focus

Quand vous faites de la photographie culinaire, le plus gros challenge est d’être capable de faire un bon focus sur la nourriture. Pour cela, vous devez jouer avec la profondeur de champ et la vitesse d’obturation. Nous vous conseillons de ne pas utiliser une vitesse inférieure à 1/60 seconde. Pour une image plus ou moins floue, vous devez jouer sur l’ouverture.

  • Le RAW

Il faut absolument photographier en mode RAW car cela vous permettra de corriger les couleurs en post-production et d’avoir un effet naturel.

Ps : Les RAW prennent plus de place dans la carte mémoire, assurez-vous donc d’avoir assez de place.

  • Photographiez sous différents angles

En effet, évitez à tout prix les photos prises par dessus, cela donnera un effet plat à votre nourriture, préférez différentes perspectives.

  • Rencontrez le chef

Un autre point de vue peut être bénéfique. En effet, vous pouvez aussi prendre des photos de la personne qui prépare votre repas, cela vous permettra non seulement de diversifier votre portfolio mais cela vous permettra aussi de raconter l’histoire de votre plat.

  • Tourisme

Profitez-en pour visiter les marchés qui sont de bons endroits pour pratiquer la photographie. Vous pourrez y photographier des fruits et légumes fraichement récoltés.

Vous avez d’autres conseils pour faire de la photographie culinaire en voyage ? Partagez dès maintenant votre expérience avec les internautes en laissant un commentaire ci-dessous.

Source image : Pinterest

Conseils pour le nettoyage de Printemps de vos photos

Depuis le 20 mars, nous avons changé de saison. C’est l’occasion de faire ce que l’on appelle le grand ménage de printemps.

Cette semaine, nous vous proposons quelques conseils pour le nettoyage de votre vie numérique et plus particulièrement de vos photos.

  • M-E-T-H-O-D-O-L-O-G-I-E

Il faut que votre méthode d’archivage soit au préalable irréprochable sinon cela va vite devenir un calvaire. Il y a diverses méthodes de classement de vos photos : par ordre chronologique, par thématique… Choisissez la méthode qui vous convient le mieux.

  • Du temps

Que vous soyez photographe amateur ou professionnel, dans tous les cas, il va falloir vous dégager du temps pour pouvoir faire le tri dans vos photos. En effet, il vaut mieux le faire bien une fois que de le faire vite plusieurs fois.

  • Choisissez une période définie

Si cela fait longtemps que vous n’avez pas fait le tri dans vos photos, commencez par définir une période.

Nous vous conseillons de commencer par une période qui est proche d’aujourd’hui, comme par exemple les 12 derniers mois.

Cela va vous permettre d’avoir une vue globale tout en ayant une certaine distance par rapport au moment où les photos ont été prises. Vous allez certainement découvrir des photos en double, floues, mal cadrées…

  • Vous êtes le boss

C’est qui le patron ?

C’est vous, alors quand vous décidez de faire le tri, faites le seul. Plus vous allez vouloir intégrer des gens à ce processus, plus cela vous prendra du temps et les avis divergeront surement. Vous ne serez pas non plus tenter de raconter chaque souvenir de chaque photo.

  • Utilisateur de Lightroom

Si vous connaissez et utilisez ce logiciel de catalogage, voici un outil très utile : « le drapeau ».

En appliquant un drapeau aux photos que vous ne souhaitez par garder, vous pourrez filtrer vos photos à la fin de votre tri.

conseil-photo-filtre-lightroom

  • Le Nettoyage avec un grand N

Evidemment le nettoyage de vos photos ne se fait pas uniquement pendant cette période de l’année. Dès que vous avez fini votre session photo, vous pouvez procéder à celui-ci avec un premier tri en enlevant les photos considérées comme ratées.

Après arrive ce que l’on appelle la « sélection qualitative » c’est à dire que vous définissez des critères qui paraissent pertinents et vous choisissez les photos qui correspondent.

Vous avez d’autres conseils pour faire le nettoyage de Printemps de vos photos ? Partagez dès maintenant votre expérience avec les internautes en laissant un commentaire ci-dessous.

Source image : Phototrend.fr

Conseils pour obtenir un sourire naturel en shooting photo

Que vous photographiez des inconnus ou vos amis, il y a toujours un léger problème c’est le sourire.

Vous voulez que se soit un sourire naturel et non un « fake » car cela gâcherait tout !

Nous vous proposons une liste de 6 conseils pour obtenir un sourire naturel en shooting photo : 

conseil-photo-sourire-naturel-pin-384213411939346026

  • Soyez investis

Lorsque vous faites un shooting photo, si vous voulez que vos modèles soient contents et aient envie de donner de leur personne, donnez de la votre !

On dit souvent que le rire est communicatif, le sourire l’est également. Si vous êtes enthousiaste, alors vous le transmettrez à vos modèles.

  • Faites des compliments

Les compliments sont un bon moyen de flatter votre sujet mais aussi et surtout de le mettre à l’aise et de lui donner confiance en lui.

  • Incitez-les à raconter leur histoire

Lorsque vous faites des photos de couples ou d’amis, n’hésitez pas à leur poser des questions sur leur histoire. Comment se sont-ils rencontrés, quel est leur meilleur souvenir, etc…

En les incitant à raconter leur histoire, vous parviendrez plus facilement à les mettre à l’aise. Vous pourriez même être surpris de les voir se raconter spontanément des anecdotes qui les feront sourire naturellement.

  • Ajoutez une dose d’amour

Pour vos photos de couples, le bisou est un très bon moyen d’avoir un sourire naturel. Le fait de regarder sa moitié yeux dans les yeux ne peut que donner le sourire. Vous obtiendrez d’ailleurs un sourire tendre et passionné.

  • Faites preuve d’empathie

Pour être un bon photographe, il faut savoir faire preuve d’empathie. Adaptez-vous à la personnalité de vos clients, devenez un vrai caméléon et donnez-leur tous ce qu’ils recherchent. En retour, en se sentant dans leur environnement, vos modèles vous donneront plus facilement des sourires naturels.

  • Faites oublier votre appareil

Traiter votre appareil photo comme s’il n’était qu’un objet banal, vous pourrez ainsi faire oublier sa présence à vos sujets.

Vous avez d’autres conseils pour obtenir un sourire naturel sur vos photos ? Partagez dès maintenant votre expérience avec les internautes en laissant un commentaire ci-dessous.

Source image : Pinterest

8 conseils pour protéger votre matériel du froid

Le froid est bien installé maintenant, la saison du ski arrive et vous voulez faire de belles photos mais vous vous demandez si le froid peut abimer votre matériel photo ?

Voici une liste de 8 conseils pour protéger votre matériel du froid : 

1) Occupez-vous de vous

Avant de s’occuper de votre appareil, pensez tout d’abord à bien vous équiper car c’est tout aussi important.

Si vous avez les mains gelées, il y a plus de risques pour que vous fassiez tomber votre appareil.

Des sous-gants feront l’affaire, pensez cependant à prendre des gants tactiles si vous avez un écran tactile afin de ne pas les enlever toutes les 30 secondes.

2) Le sac à dos

Si vous avez l’habitude d’avoir votre appareil photo autour du cou ou dans les mains, en hiver et avec le froid ce n’est pas la meilleure idée.

Cela permettra de garder votre appareil au chaud et au sec en cas de neige.

3) Vos batteries

Les batteries n’aiment pas le froid ! Cela nuit à leurs performances, l’astuce est de prendre deux batteries, une dans l’appareil photo et une sur soi dans la poche intérieure de votre veste par exemple afin qu’elle reste au chaud.

4) Evitez la buée

Les écarts de température en hiver sont beaucoup plus présents qu’à n’importe quelle période de l’année. Il y a deux solutions : la première consiste à éviter ces changements de température trop brusques, la seconde consiste à mettre votre appareil dans un sac plastique étanche afin que la condensation se forme sur le sac et non sur votre matériel.

conseil-photo-proteger-materiel-froid

5) Enlevez l’humidité

Après votre séance photo dans le froid, nous vous conseillons de mettre votre appareil dans un sac étanche avec des sachets de gel de silice, ces derniers permettent d’absorber l’humidité de votre appareil.

6) Le lieu

Si vous décidez de rester longtemps sans bouger à l’affut de la photo parfaite, on vous conseille de vous abriter du vent, de la pluie ou de la neige. Faites-vous un abri qui vous protège entièrement.

7) Une protection pour l’appareil

A cette période de l’année, la météo n’est pas très clémente.

La neige et la pluie ne font pas bon ménage avec l’électronique et peuvent donc endommager votre appareil. Misez donc sur une bonne protection pour votre appareil. 

8) Attention au brouillard

Vous voulez sans doute prendre des photos avec du brouillard car cela donne de magnifiques paysages mais faites attention au givre !

Vous avez d’autres conseils pour protéger votre matériel du froid ? Partagez dès maintenant votre expérience avec les internautes en laissant un commentaire ci-dessous.